Luxure

 

Luxure

D'hallucinantes visions envahissent ma tête absente,
Ces images hardies de luxure, de femmes galantes,
S'inclinant, indociles, au plaisir de mon épouvante,
La chair rose est l'aurore de leur emprise triomphante.

Je suis la proie, offerte à tous les plaisirs clandestins,
Les lèvres du ciel me murmurent des nuages libertins,
Zébrée d'éclairs, échappés de mes émotions captives,
La peau nue d'une femme exaltant toutes mes dérives.

Désirs éparpillés, émiettement avoué de ma virilité,
Un vieux démon attise les feux de mes sens affolés,
L'extase de ce sabbat interdit de volupté enchantée,
Est l'ultime abri de mes charnelles chimères rêvées.

Promesses évanescentes aux caresses du corps désiré,
La passion sans amour est fille d'une stérile sexualité,
Harmonie convoitée, au refuge de mes songes secrets,
Vivre tous mes fantasmes, seulement, avec mon adorée.

Luxure, au corps chaud et cœur triste d'une fille de joie,
Sublime amante, infidèle et rebelle, bien nombre de fois,
Mais dans ton royaume, jouit le plus bel héritage de toi,
C'est l'amour unique, partagé, d'une reine pour son roi.

 

 

Ma belle idéale

Pesanteur de l'humeur contrariée,
Chargée d'un reproche implicite,
Sur tous mes désirs non satisfaits,
Ombre complice à franchir l'illicite.

Si mon front reste plissé aux rides de cette trouble fête,
Mon esprit se nierait s'il cédait à tous ses caprices,
Je ne suis pas un monstre, même si j'en vois la tête,
J'aime l'extase pure, auréolée de ta beauté complice.

J'abandonne la tourmente aux froides ténèbres de sa cage,
J'assouvis mes rêves sur le cours sensible de l'amour,
Je n'ai de yeux hasardeux que pour ton doux paysage,
Un écrin de clarté me révélant l'étincelle, chaque jour.

J'ai tant de choses à voir, en toi, ma belle idéale,
Jaillissement d'une lumière d'or aux mille facettes,
Qui mue ma cécité en une vraie vision sentimentale,
M'ouvrant pour seul horizon, nos cœurs en fête.

 

 

Le tango de la passion

Compagne fidèle de mes plaisirs peu ordinaires
Aux formes rêvées des déesses fières et nues
Se lovant dans la beauté éros de mon univers
Qui pour me plaire et me faire rire
Devant la barrière de mes défendus
Me déshabille de son sourire.

Attentant à sa pudeur, mon pénis,
Rempli d'attentes clandestines,
Remontant le long de ses cuisses,
Gonflé d'orgueil et de désir, mime
Sur son écrin si précieux et lisse
En, un jeu d'ombre et de lumière,
L'intime caresse qui se glisse,
O douceur de voluptés passagères
Au plus profond de son abysse.

 

 

Le poète Inconnu
Plus loin
Alchimie du verbe
Montagne du souvenir
J'ai été, je suis
Luxure
Le soupirant
Notre rencontre
Ecrivez-nous :
alainmeyer2@wanadoo.fr
D'autres poèmes sur :
http://artpoesie.com


   

 

Poésies

et

Poèmes

data:image/jpg;base64,/9j/4AAQSkZJRgABAQAAAQABAAD/2wCEAAkGBg8PDxMPEQ0WFBQVFBQVGBcWGRobHhUSExwdIB0cEh0jJyYeISUjIB0eIDYsLys1MjgsGB4xQTwqNTIrLCkBCQoKDgwOGQ8PGjUiHyQvMDI1LTI1NTQ1NSoyNTUvNSwqLyk0KiksLi0pNSwuNSkuLCwsLC8xLDY1NCw0LCwsKf/AABEIADYAjwMBIgACEQEDEQH/xAAbAAEBAAIDAQAAAAAAAAAAAAAABwEFAgQGA//EADQQAAIBAwIEBAIJBQEAAAAAAAECAwAEEQUSBhMhMUFRYXEHFCMyM1JygZGhsRYiJELhFf/EABoBAQADAQEBAAAAAAAAAAAAAAABAgMFBAb/xAAoEQACAgIBAQcFAQAAAAAAAAAAAQIRBCEDQRIUMVGBkaEiYXHB8RP/2gAMAwEAAhEDEQA/APBUpSvqz54UrlFCznCqWPkAT/FJI2U4ZSD5EYP6VAONKUqQKUpQClYJrNAKUpQClKUApWM1mgFKUoBWVUkgAZJOAB4k+VYrnBMUdXHdWVhnzU561ALhwZaSafoplWzY3G2WRoyrB3kDMFDDG7sB4dqmHEMN/qN5NOdOlV/ow6LHIdmEAG7pkZAz186rVrxbO+hnUiqc0RSPjB25R2UdM57DzryPC2ua7cGe7trOFhPICzPlRujUJiPLgkAL69c+1cnhlKMpzaV31fwdLkUWowV1ROL3TJ4CBNBJHntvRlz7ZArnp+i3NznkW0kuO5RGYD3IGKt/FcU02hTm8hRZliZyqHKrJGcqUOT4AePiRXx4r1dtF0u3FpGn1o4huBIAKMxYgEZJI/c1ssyUkkltuvsZPGS23qiKX2lXFuQs1vJET2Doy5x5ZHWu1/S1/s5nyE+3Gc8p+3n2r3nCHE8usanbfNRR/wCOk8ibFIy52AFgSe3cetUMxaj89u5sPye3GzDczO3vnGPrevb1pyZc+N9lpXV/wQx4zVp6Jx8ErVHlui8asVSLG4A7SS+cZ7f8rzXEvDF895dSpYzshuJyGEbkFd7dR06iq5o1kkWs35RQOZBayNj77GQE/ntz7k1ruGuObi61e5sZEjEcfPClQQ30LhRuJJByD5ViueX+kuSK6I1fFHsRhJ9WRGG3d2CIjMxOAqgkk+gHWu5e8O3sCcyWzmjX7zRsAPckYFXLhrSok1HUp1QBzLEucdg0SO2PxM2T7Ctd8PeNp9Ue5jnijCoFICg/VcsCr5Jz2/mtnmS3KMdKr9TJY0dJvbv4IpaWUsz8uKJ5GP8Aqilj+g612L/Qrq3Aae1liB6AujKM+5GKs3CdjFp9jfzRRjck16RnxW2LBFJ74AX9zXLgTiB9Zs7hbuKMjeYyFBAZGUHqCT1Gf4pLMkraj9KCxlpN7ZqLq1jXhXcsahmgiJIABJ5i9z41LYNDupI+clrK0fU71RiuF7/3AY6YP6VadN0Y3nD8FqHC8yKFSx8FEikkeuAceuK0nxV1kWVrDpduhRXQbiO3JQ4Cg+JJGT6firPg5mpOEdtyfsX5uNOKk/BJe5JKUpXVOeKUpQFOs+KrJeHTZm5UT8mVeXhs7mdiB2x2I8a7fBnGNgdKFjPeNauqum5SVOGYsGiYAjPXHn3qTUrySxYtNX4u/U9CyJJp10osOq8X6Z/5FxZxag0r8qRFM28vIzZPcgZ74HtXGLi7SNVsY7e/l5TptJBLL9IgxuRgCMEE9D5/nUgpVe5wS03d3ZbvMvJFFfV9I0q9tZ7B2lUCVZ8FmOx9oXbuwuR1PTy9q3esNw3fym6lvtrsF3AO6Z2jAypGc4wOnlUfpVnjJ0+078yq53tUq8ircI8Q6RYX92IrnbA8cAjZuYdzLu39SM9z49K2dlqvD9lcTX6Xu6WXeTgs/wBo25gigdMnzqLUqssRSd9p7LLJaXgip8L/ABRgW+u3uAY4riRXRsZ2bFCASAZPVQvbOCD71s9N1/h/Slmltp97SYOxS7k7ckKuRhR1Pc1GaVMsOD8G0vL8ELJkullR4K+IlqYrm2vzsWaSaTdhipW4JLISOo6k4PkfDx2UHFmjaRayJYzc13JYKCzZkxgb2IAAGB6+5qOUpLEg3dun0CyZJfsqT8ZWq6AlvHdgXSRxYUbtwkSRW6HGMjGe9Y4o4m0/VtLQyXCRXaLvVSG+0HRlBwRtfHTr93PapdSpWLFO093ZDyJNU1qqOzeRwgJy3LErlsjGG9K61KV6kqMGKUpVqKilKUokUpSlAUpSlAUpSlAUpSlAUpSlAUpSlAUpSlA//9k=

poésie d'amour

Poesie sur la Corse
J’attends  
Outrecuidance 
L'asile de mes pensées 
Service poésies 
Poesie- art  
La pente des ans
 Dans ce livre ouvert
La source de mes maux 
Un goût de  sang 
 L'achimie du verbe  
Tendances 
Poèmes sur la Bretagne

Mes poésies